Agence de la biomédecine

Assistance médicale à la procréation - Retour à l'accueil

Insémination artificielle

C’est la technique d’assistance médicale à la procréation la plus simple et la plus ancienne. Le plus souvent, un traitement de stimulation préalable est prescrit à la femme afin d’obtenir le développement d’un ou deux follicules (voire trois selon les circonstances). Le développement folliculaire est suivi par échographie et prise de sang (dosages hormonaux). Lorsque le ou les follicule(s) sont matures, l’insémination est programmée.

Elle est réalisée sans hospitalisation. Le médecin, à l’aide d’un fin cathéter, dépose les spermatozoïdes à l’intérieur de l’utérus. Les spermatozoïdes mobiles remontent naturellement vers les trompes à la rencontre de l’ovocyte. La fécondation se fait selon le processus naturel, « in vivo » puisqu’elle se passe à l’intérieur du corps de la femme.

Le sperme doit être recueilli par masturbation au laboratoire et préparé le jour de l’insémination. Si pour des raisons médicales, culturelles ou personnelles, le recueil par masturbation vous pose problème, il est préférable d’en parler avec l’équipe médicale. Il est en effet possible, dans certains cas, de congeler les spermatozoïdes pour une éventuelle utilisation ultérieure. La congélation des spermatozoïdes peut avoir un impact sur leur qualité.

En cas d’absence ou d’anomalie des spermatozoïdes, votre médecin peut vous orienter vers un don de spermatozoïdes. Pour vous informer sur le don de spermatozoïdes : www.dondespermatozoides.fr

[mise à jour : novembre 2014]